Catherine NGOM a remporté les Prix de la Meilleure Présentation Orale Etudiante et du Meilleur Article de la Conférence à l’issue de sa présentation à la conférence RADECS 2020 .

RADECS est une conférence internationale annuelle qui traite des effets des radiations sur les composants électroniques. Lors de cette conférence, qui s’est tenue du 19 octobre au 20 novembre 2020, Catherine NGOM a présenté la caractérisation de la sensibilité aux effets singuliers dus aux radiations de composants de puissance GaN (Nitrure de Gallium) commerciaux par injection de charge avec des impulsions laser.


LA PRESENTATION

« Une communication à la conférence RADECS permet de promouvoir et valoriser les travaux avec une visibilité internationale. »

A propos de la présentation

Le prix pour sa présentation lui a été attribué pour les travaux présentés lors de la session « Single Event Effects : Devices & ICs ». Une communication à la conférence RADECS permet de promouvoir et valoriser les travaux avec une visibilité internationale.

C’est exactement ce que Catherine visait, et elle a réussi à atteindre son objectif en remportant les prix du Meilleur Article et de la Meilleure Présentation.

De plus, sa présentation fait partie de la thèse que Catherine est actuellement en train de préparer à l’Institut de l’Electronique (IES) de l’Université de Montpellier, en collaboration avec le Département Systèmes d’Energie, Fiabilité et Radiations, le département MEA de l’IRT Saint Exupéry dans l’équipe du projet FELINE/Lot 2, les laboratoires ESFR & CNES et sous la supervision des Docteurs Antoine Touboul, Fabio Coccetti and Vincent Pouget.


A PROPOS DE SA THESE

« Il est nécessaire de qualifier le comportement des composants sous radiations pour déterminer si ceux-ci peuvent remplir leur mission prévue dans un environnement donné. »

La thèse de Catherine aborde un sujet primordial qui, à ce jour, joue un rôle très important dans les secteurs aéronautique et spatial, à savoir le « Développement d’une méthodologie par rayons X et laser impulsionnel pour l’évaluation de l’effet de radiations sur les composants semiconducteurs avancés ».

Sa thèse représente une contribution non-négigleable pour les études qui tournent autour de la R&D de méthodologies alternatives. Effectivement, lors de sa thèse Catherine s’est penchée sur le test laser et le test par rayons X focalisés de technologies de puissance, notamment le Nitrure de Gallium (GaN).

Plus de détails concernant sa thèse ici.

Catherine NGOM a remporté les Prix de la Meilleure Présentation Orale Etudiante et du Meilleur Article de la Conférence à l’issue de sa présentation à la conférence RADECS 2020 .
Retour en haut